Mod ou Box - Comment bien choisir - Tendance

Introduction

Depuis son apparition, la cigarette électronique se profile comme une sérieuse alternative au tabac, son usage est fondé sur la volonté de rompre avec le principal défaut du tabac de la cigarette classique, permettant d’en réduire considérablement les risques.

Vous avez une eGo ? L’eGo, c’est très bien… au début. Pourquoi en rester là ?
Les modèles de cigarettes électroniques de type eGo satisferont toujours les vapoteurs occasionnels et constituent en raison de leur prix abordable et de leur facilité d’usage le passage de tout apprenti vapoteur.
Si les premières cigarettes électroniques imitaient les cigarettes conventionnelles, la vapote a peu à peu ouvert la voie à des modèles qui s’en éloignent radicalement.

Le Mod vers l’infini et au-delà !
C’est pourquoi, grâce aux avancées technologiques, les Mods / Box Mods sont tout à fait accessibles aux utilisateurs désirant passer à la e-cigarette. De plus, on observe de plus en plus de vapoteurs avec des Mods ou Box Mods, ces vaporisateurs opérant au moyen d’accumulateur rechargeable au lieu de la batterie classique.
Entrer dans l’univers des Mods ou Box Mods, c’est faire le choix de changer sa vape avec plus d’autonomie, plus de goût, plus de hit, plus de vapeur.

QU’EST- CE QU’UN MOD

Le Mod est une évolution de la cigarette électronique "modifiée", il se décline principalement sous forme de tube ou de Box et peut- être mécanique ou électronique, leur autonomie est généralement plus importante, plus performante, accès à un choix plus vaste de réservoirs et procure de meilleurs sensations qu’une petite cigarette électronique. Les passionnés et les utilisateurs exigeants en sont fans puisque les mods /box mods permettent de personnaliser tous les éléments de la cigarette électronique.

Concrètement, le mod ou box mod est à l’utilisateur de cigarette électronique ce que la tour d'un PC en pièces détachées est aux geeks ! Il existe de nombreux types de mods, il est possible de choisir la taille de la batterie (accu) et parfois même d’y intégrer plusieurs accus. Ils offrent également la possibilité de faire varier la tension de la batterie, l’objectif est le même, faire chauffer la résistance du clearomiseur ou le tête d'atomiseur et obtenir plus ou moins de vapeur.

Les deux grandes familles de Mod

  • Mod Mécanique
  • Mod Electronique

Les Mods mécaniques

Un Mod Mécanique est dans la majorité des cas de forme cylindrique, quelques Mods plus récents sont au format de type Box.

Un Mod Mécanique a un fonctionnement réduit à sa forme la plus simple, c’est de la pure mécanique, il ne dispose pas d’électronique, ce qui ne lui enlève rien à ses performances. Il ne permet pas de faire des réglages, la tension envoyée à la résistance correspond à la tension de l’accu (un accu chargé à 100% délivre 4 Volts environ, après quelques heures d’utilisation cette tension baissera au fur et à mesure de la décharge, sensation de perte de puissance, faible vapeur, il est temps de recharger l’accu. Il est important de ne pas laisser décharger un accu en dessous du seuil de 2.9V ce qui l’endommagerait.

Les métaux utilisés pour la conductivité un trait important dans les Mods Mécaniques. Ces différentes qualités de métal comme l’aluminium, le cuivre, le laiton, l’acier inoxydable, l’or ou l’argent, ont différents niveaux de conductivité qui affecte la chute de tension (Drop Volt) c’est la  différence entre la tension que délivre l’accu et la tension constatée à la sortie du Mod. Plus cette valeur est grande, moins la conductivité est bonne.

Le Mod Mécanique se compose de manière générale de 3 parties principales en plus de l’accu.

  • Le Tube

Le tube ou corps plus ou moins long d’un Mod mécanique destiné à l’emplacement de l’accu.
Le tube (corps) ne possède quant à lui aucune caractéristique particulière à part ses deux filetages pour visser le top cap ou bottom cap et le switch. Certains Mods méca sont télescopiques permettant au tube d’être ajusté en fonction de la taille de l’accu en vissant/dévissant un des deux tubes constituant le Mod. D’autres sont dotés de plusieurs tubes fixes interchangeables de longueurs différentes conçus pour n’accueillir qu’un type d’accu à la fois (14500 / 18350 / 18650…), plus l’accu a de capacité, plus l’autonomie est longue.

  • Le Top Cap

Le Top Cap situé sur la partie haute du tube (corps) comporte la connectique nécessaire au contact avec le plot positif de l’accu et qui traverse le centre isolé du connecteur généralement de type 510, mais elle peut également être de type eGo où l’atomiseur ou clearomiseur est fixé.

  • Le Switch

Le switch aussi appelé "Fire" (bouton de mise en marche) partie essentielle d’un Mod que l’on sollicite à chaque bouffée pour transmettre directement la puissance de l’accu à l’atomiseur ou clearomiseur, cela permet  au Mod de fonctionner avec la majorité de clearomiseur/atomiseur muni d’une résistance de son choix en fonction de l’accu utilisé.   

Il se compose en général d’un switch, d’une bague de blocage, de ressort ou d’aimants et une broche de contact métallique.

Le mécanisme de mise à feu se trouve majoritairement dans le switch du Mod à différents placements du switch :

  • Switch sous le Mod : activé par l’auriculaire (petit doigt)
  • Switch sur le côté partie basse du Mod : activé par l’annulaire
  • Switch sur le côté partie haute du Mod : activé par le pouce

Deux types de switch existent

  • Le switch mécanique sur ressort : fonctionne par simple pression d’un ressort situé entre le switch et la partie lock du switch (système de verrouillage), pour l'activer ou le désactiver.
  • Le switch magnétique : très doux lors de son utilisation, fonctionne avec deux aimants dont un est fixé au plus proche du switch, le second à la partie supérieure. Les deux aimants doivent se faire face sur un pôle identique, orienté dans le même sens pour qu’ils se repoussent, afin de faire contact lors de l’appui qui déclenche alimention électrique nécessaire de l’atomiseur / clearomiseur.

EN RESUME

Les Mods mécaniques

Les Mods Méca ont l’avantage d’être solides et simples à utiliser, mais attention, ils ne sont pas à la portée de tous, il reste un Mod qui s’adresse à un public avertit, les "experts" de la vape qui maitrisent le montage de résistance basse, voire très basse et les ampérages.

Dépourvu d’électronique, rien n’est contrôlé, ni sécurisé :

  • Pas d’indication sur le niveau de charge de la batterie, c’est à la sensation de tirage que l’on ressent la baisse de tension (volt).
  • Pas d’indication au niveau des résistances.
  • Pas de détection de court-circuit.

Le danger, un court-circuit, peut se produire si la résistance (coil) est défaillante ou non compatible avec les caractéristiques de l’accu.

Si le coil (résistance) n’est pas monté correctement, l’accu peut se décharger si rapidement qu’il pourrait dégazer, voire prendre feu et dans le pire des cas exploser.

La sécurité de l’accu est très importante lorsqu’il s’agit de Mod Méca. Ne pas utiliser des accus non protégés vu qu’ils ont un risque plus élevé de surchauffe sous faible résistance.

Privilégiez les accus IMR Efest (chimie plus stable et plus fiable) qui sont capables de délivrer plus d’ampères à un taux plus élevé de décharge (courant de décharge maximum, le CDM) sans être endommagés en raison de leur composition chimique non volatile. Ces accus n’empêchent pas les courts-circuits, mais le risque d’explosion est exclu, ils vont simplement chauffer et dans ce cas, il est impératif de trouver le plus rapidement possible l’origine du court-circuit au risque d’endommager définitivement l’accu.

Le Mod Mécanique était à la mode à l’époque où le Mod électronique ne permettait pas d’utiliser des résistances basses.

Pour résumer, vaper avec un Mod Méca reste très simple pour peu, qu’un minimum de règles de base soit respecté. Le vapoteur prudent ajoutera un coupe-circuit (fusible) dans son Mod méca.

Le vapoteur exigeant mettra un kick (module électronique) que l’on place dans le tube du Mod pour en faire un système "hybride" permettant de faire varier la tension (volt) comme sur un Mod électronique.

Les Mods électroniques

Le Mod électronique a fait son apparition sur le marché courant 2012, proposé sous forme de cylindre (tube) cette forme reste encore très convoitée, facilité de prise en main et son design dans le prolongement de l’atomiseur de même diamètre, garantit un look "flush". 

Le Mod en forme de Box fait son innovation, en 2014, avec la respectable Itaste VTR d’Innokin avec tous les éléments de base de la Box d’aujourd’hui, l’analogie se limite là. Elle se décline dans toutes les formes et ne cesse d’évoluer vers plus de miniaturisation, de puissance et d’ergonomie.
Un Mod électronique ou Box/Mod comme l’indique son nom intègre une sorte de carte mère (module électronique) appelée chipset, un écran Oled avec affichage des informations utiles lors de son utilisation.
Les alliages utilisés sur les Mods /Box Mods sont des compositions majoritairement en acier inoxydable, certains modèles pour une question de légèreté sont fabriqués en aluminium.

.

Les métaux utilisés pour la conductivité les Mods électro et box sont un point important, différentes qualités de métaux sont particulièrement utilisées sur les connectiques comme, l’or, l’argent et le cuivre, car ils sont très conducteurs.

Le Mod électronique ou Box ou encore Box Mod a tout pour plaire, idéal pour s’initier à une vape plus qualificative, il allie performance, sécurité, discrétion, élégance, ergonomie et polyvalence.

Le Mod / Box a supplanté les modèles de type eGo qui satisferont toujours les vapoteurs débutants et occasionnels. Grâce à l’eGo le vapoteur peut apprivoiser la pratique et acquérir une culture des composants. Désormais aguerri, il n’a plus peur de lorgner du côté de ces imposants Mods qui offrent surtout de nombreuses fonctionnalités qui font défaut à l’eGo, permettent plus de combinaisons et ce Graal que le vapoteur recherche, cette constance du plaisir sans le côté obscur, que la fidèle eGo manque souvent d’atteindre.

Le Mod électronique, pour une meilleure autonomie.

Le Mod tubulaire d’un diamètre majoritairement de 22 mm, d’une hauteur qui varie selon la taille l’accu que l’on intègre (18350 / 18500 / 18650).

La Box Mod utilise des accus 18650 ce qui lui garantit une bonne autonomie. L’accu peut se recharger via le câble USB, par contre, cela n’est plus possible avec une Box intégrant deux accus.

Ces accus devront être performants, avec un fort taux de décharge pour supporter la vape à haute puissance. Privilégiez les accus IMR Efest Purple (chimie plus stable et plus fiable) qui sont capables de délivrer plus d’ampères à un taux plus élevé de décharge (CDM) sans être endommagés en raison de leur composition chimique non volatile.

Pour certaines Box Mods, la question de l’accu ne se pose pas, la batterie étant interne, la box ne se charge que par USB. L’autonomie nettement supérieure jusqu’à 3400 mAh, alors qu’une batterie de cigarette électronique standard fait en général de 650 à 1600 mAh selon les modèles.

Une esthétique modulable et des usages plus variés

Doté d’une connectique de type 510 ou 510 / eGo, avec un Mod / box, il y a le côté bel objet, que l’on compose soi-même. On sort du côté "tout en un" de l’eGo. Le Mod ou la Box a un côté identitaire, on peut y associer toute une variété de composants, drip tips et tous les clearomiseurs et atomiseurs du marché qui ne seraient pas nécessairement compatibles sur une eGo ou peu seyants pour les modèles de plus grandes contenances.

Le switch

Le switch (bouton) sur lequel on appuie pour verrouiller / déverrouiller et pour vaper. Très souvent placé sur le côté du tube ou de la Box (sur la partie haute) s’active avec le pouce, ce qui permet une bonne prise en main.

Le switch sur le Mod tubulaire sert aussi d’élément de navigation pour le réglage dans les différents menus, alors qu’une Box possède en plus du switch des boutons + et pour régler la puissance.

Le chipset

Le chipset est un module électronique intégré au sein du Mod ou de la Box permettant la configuration des nombreuses options de réglages, relié à un écran OLED visible en façade du Mod ou de la Box, pour la lecture claire des informations.

Ecran OLED/LCD  pour des fonctions supplémentaires

Toutes ces informations sont disponibles et modifiables sur un écran Oled présent sur la plupart de chaque Mod électro ou Box.

Informations visibles durant la vape

  • Niveau de charge de la batterie (autonomie restante)
  • Tension (volts) utilisée en temps réel
  • Puissance (watts) sélectionnée
  • Valeur de la résistance en ohms, très utile (la valeur réelle peut différer sensiblement de celle indiquée par le constructeur)

Une meilleure gestion : Tension variable (VV) / Puissance variable (WV)

La tension variable (VV) :

Une batterie standard de cigarette électronique fait généralement 3.7 V, c’est bien au début, mais cela oblige à utiliser toujours le même type de résistances de faible valeur. En effet, la tension (calculée en volts) dépend de la résistance : plus la valeur de celle-ci augmente, plus la tension délivrée diminue. Un mauvais choix dans la valeur et, on ne tire plus rien.

Les Mods répondent à ce problème.

Quelle que soit la résistance, on peut faire varier la tension (voltage) et atteindre le "sweet spot", ce fameux Graal de la vapote où le rendu est à la fois idéal et constant. Concrètement : plus de vapeur, plus de goût. Cette fonction des Mods permet en plus d’adapter la puissance de sortie à son usage, selon le moment de la journée, ou selon le liquide utilisé (goûts fruités, saveur tabac…).

Une batterie (accu) délivre en général une tension (volts) nominal tournant autour de 3.7 Volts et, 4.2 Volts à pleine charge pouvant être boostée ou régulée par l’électronique qu’elle embarque.

En résumé : le voltage variable (désigne la tension électrique qui se mesure en volts), consiste à demander à l’accu de sortir une tension supérieure.

Plus la tension est élevée, meilleure est la chauffe de la résistance ou de la tête d’atomiseur, plus la vapeur sera importante et plus de hit. En revanche on perd davantage en autonomie. A l’inverse pour plus de saveur et d’autonomie, on baisse la tension.

Le chipset (module électronique) fonctionne alors comme un "booster" et demande à l’accu de délivrer plus de Volts, qui est en mesure d’aller jusqu’au double de sa valeur soit environ 9 V.

Maitrîser le rapport de valeur Ω / V n’est pas compliqué, voir tableaux ci-dessous permettant de guider le néophyte. Une fois la valeur trouvée, il suffit d’ajuster la tension (volts) pour avoir le rendu optimal.

La puissance variable (WV) :

La majorité des Mods ou Box permettent aussi de faire varier le wattage (désigne la puissance électrique et se mesure en Watts).

Le Wattage variable indique une puissance en Watts, deux critères sont pris en compte :

  • la valeur de la résistance
  • la tension nécessaire

Tableau de puissance en Watts : Puissance (watts) : P - Tension (volts) : U - Résistance (Ω) : R

P = U x U / R

NOTE IMPORTANTE : cette table n'est pas valable pour les systèmes à contrôle de température (TC) qui utilisent des résistances de 0,15 Ohms en Nickel-Chrome. Dans les systèmes TC, la puissance n'est pas le but recherché, la batterie régule la température de la résistance pour une chauffe idéale du liquide. Ces résistances ne doivent en aucun cas être installées sur des batteries classiques (non TC).

En général, plus la Box monte en Watts, plus elle accepte les résistances basses. Exemple la Subox Nano Kanger 50 W reconnaît les résistances à partir de 0,3 Ω. L’iStick d’Eleaf 50 W à partir de 0.2 Ω et, la Box Sigelei 100 W à partir de 0.15 Ω. (réservé aux vapoteurs désirants faire du SubOhm).

La puissance correspond à la sensation que l’on ressent lors d’une bouffée.

Ces Box permettent d’avoir une vape lisse, elles sont capables de solliciter la batterie de manière constante pour avoir une vape sans hausse ni baisse de tension. C’est régulier, lorsque l’on sait que l’on aime vapoter à 8 Watts, c’est 8 Watts assurés pendant toute la durée de la vape. Lorsque l’on y a goûté, il est difficile de s’en passer ! Le Mod se charge d’ajuster lui-même la tension (volts), quelle que soit la valeur de la résistance.

L’intensité d’un Mod à ne pas dépasser :

L’intensité (I) s’exprime en ampère (A)

Chaque Mod électronique a une intensité limitée, c’est-à-dire un courant maximal de décharge à ne pas dépasser. Cette unité de mesure sert à comprendre la limite du Mod.
Exemple : un Mod limité à 6 A (ampères) la résistance  d’une valeur de 1 Ω, on ne pas dépasser 6 Volts. Même si le Mod a la possibilité d’aller jusqu’à 9 Volts, on sera "bridé" à 6 V, ce qui représente une puissance de 36 W. Cette limite d’intensité ne concerne que les vapoteurs de "gros nuages" de vapeur.

Tableau de calcul d’Intensité : Intensité (Ampère) : I - Tension (volts) : U - Résistance (Ω) : R

I = U / R

EN RESUME

Mod électronique cylindrique ou Box Mod.

En fonction de votre profil de vapoteur voici un résumé pour mieux vous y retrouver dans la jungle de la vape !

  • Si vous êtes débutant dans la vape ? Intéressé par la vape ? Difficile de s’y retrouver ? Peur de se lancer ?

Les Mods ou les Box Mods sont en réalité très facile d’utilisation, le principe est simple.

Avec des formes séduisantes (tube ou box), de couleurs, discrètes, une bonne prise en main, peu coûteuses. Ces Mods Box peuvent séduire de nombreux vapoteurs pour se différencier et l’utiliser en rapport avec leur personnalité. Disponible sur notre site.

Pour commencer, nous vous conseillons de prendre une Box Mod avec une puissance moyenne d’environ 20 W /30 W, comme par exemple, une Box iStick d’Eleaf, facile d’utilisation, un seul réglage pour faire varier la puissance (exprimée en Watts) ou la tension (exprimée en Volts), polyvalente et performante (par rapport à une batterie classique), compatible avec la majorité des clearomiseurs et atomiseurs, un rendu de saveur, volume de vapeur et hit très satisfaisant.

  • Si vous êtes vapoteurs : déjà un pied dans la vape ? Vous recherchez des sensations plus importantes ? Qu’à cela ne tienne !

La Box Mod avec un système performant sans pour autant se mettre en "danger" est important, vapoter à des puissances (Watts) élevées, s’essayer aux joies du SubOhm et power vaping (valeur des résistances très basses pour obtenir le maximum de vapeur) est une pratique qui doit être maitrisée et qui nécessite des connaissances sur les résistances et les reconstructibles.

  • Même s’ils ne sont pas exclusifs, nous vous conseillons des Box Mods avec une puissance de 40 W / 60 W, qui devraient vous faire entrer dans un autre monde !

Comme le kit iStick 60 W TC avec contrôle de température et clearomiseur Melo 2 ou Melo 3, assure des rendus approchant ceux d’un reconstructible, fait de ce pack un petit bijou pour avancer dans la vape.

Ou encore, le Kit eVic VTC Mini 60 W, un pack abordable et très respectable en version mini. un concentré de savoir-faire : contrôle de température, un accu pour réguler soi-même son autonomie, le tout accompagné d’un clearomiseur eGo One Mega qui a fait ses preuves en matière de rendu de saveur, de hit et de volume de vapeur.

Vous êtes parmi les experts de la vape : La vape n’a plus de secret pour vous ! Le reconstructible vous offre la vape que vous voulez ! Revenir à quelque chose de moins abouti n’est plus possible !

A voir si ces Box Mods vont transformer entièrement le monde de la vape ? Vu qu’elles sont assez adaptées pour proposer une vape en toute sécurité contrairement aux Mods Meca  plus compliqués à appréhender et qui demandent quelques connaissances de base pour leurs usages.


avis client livraison offerte fidelite paiement securise